ancfcc-rabat

 

 

Placé entre les mains de l’architecte Taoufik El Oufir, le futur siège de l’Agence Nationale de la Conservation Foncière du Cadastre et de la Cartographie (ANCFCC) sera composé de sept minitours qui s’exposeront sous des angles différents, avec des façades en moucharabieh, remettant le béton architectonique à l’honneur.

À la croisée de l’autoroute Casablanca – Rabat et de l’avenue Abderrahim Bouabid – artère centrale de Hay Ryad, le futur siège de l’ANCFCC agit comme un signal fort, symbolisant l’entrée méridionale de la capitale que lui confèrent sa dimension publique et sa taille. Afin d’instaurer une échelle intermédiaire, sept minitours pentagonales ou heptagonales de six à quatorze étages – hiérarchisées suivant un axe biais pour s’offrir aux regards sous des angles différents – forment un étonnant hameau administratif. Un socle fédérateur regroupe au rez-de-chaussée et en mezzanine, de part et d’autre d’une nef centrale, les services mutualisés et un bel auditorium. Le traitement architectonique de leurs façades concourt à en modifier la perception altimétrique.

 

Auteur : Cabinet Toufik EL OUFIR

 

Paru dans A+E Architecture et environnement au Maroc # 6 – 1T 2015

 

 

 


Lire la suite de cet article sur archimedia.ma

  • http://www.archimedia.ma/component/content/frontpage

  • http://www.archimedia.ma/avis-paroles-dexperts/construction-durable-/20301-ancfcc-rabat-lengagement-ecologique-pour-une-meilleure-productivite

Articles similaires